Tout est dans les manches...


Un chemisier
à porter
sous une chasuble.





On plie, on repasse, on pique, on fronce, on brode de-ci, de-là... on obtient deux manches uniques.



 

Une palette de gris, bleu gris, gris vert, gris argenté...
Une composition de popeline, coton imprimé, satin, soie sauvage.
Du biais argenté et de la cordelette grise de La Droguerie.
Un coup de coeur pour des boutons aux multiples facettes chez Le Chat Botté.



 

 










 






 Petites fantaisies pour le porter, malgré tout, sur un pantalon : une fente en trompe l'oeil et une bordure en satin, roulottée, qui dépasse.































 F. SCHUBERT
Trio pour piano, violon et violoncelle en Mi Bémol
Vienne Romantique




Commentaires

  1. oui vraiment unique
    magnifique travail, somptueuse harmonie

    RépondreSupprimer
  2. Merci, merci !
    Je crois que je le porterai autant avec ou sans chasuble.
    Pour les manches, j'avais une autre idée que je ne suis pas parvenue à réaliser : un pliage à l'asiatique... mais je ne capitule pas !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Drôles d'oiseaux

Au fond d'un petit jardin parisien

Une grosse bévue !?