Un premier dimanche de l'Avent inédit



 A défaut de retour au pays
A défaut de marchés de Noël...

J'ai troqué la laine contre le néoprène 
et c'était juste merveilleux !


Les réjouissances auront une autre saveur, cette année.



Commentaires

  1. Tu peux encore faire rêver avec tes bredeles, même faits de l'autre côté de la France, et puis il y a l'océan, la musique... (je ne connaissais pas ce morceau de Genesis, j'aime aussi beaucoup la pochette)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)
      Les Bredele sont prêts, il faut trouver de jolies boîtes à présent et ici, ce n'est pas facile.
      La Manche était à 13°C hier et l'air à 8°C (de bonnes conditions pour un petit bain) alors qu'en Alsace il fait -7°C !!! Quel contraste ! Une ambiance sympa à la plage : des pêcheurs, des promeneurs, des marcheurs, des cavaliers et le sourire sur tous les visages.
      Genesis n'a pas pris une ride ; moi aussi, j'aime la pochette, elle rappelle un peu les dessins de Folon.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Un tricot iodé

Encore une chemise Cliff

Des capucines