"Elle tricote"... détricote et retricote !

 

Un fil acheté, il y a fort longtemps, chez Elle tricote ( Danièle Dietrich) à Strasbourg. J'ai porté le pull quelques fois, puis il est resté plié dans le placard des années durant !!! Quel gâchis  !

Alors, j'ai décousu et détricoté le pull, puis enroulé la laine en écheveaux pour la laver et enfin rembobiné pour la retricoter. Une activité qui a fait resurgir des souvenirs d'enfance enfouis profondément : détricoter un pull parce que devenu trop petit était une pratique courante. La société de consommation en était encore à ses balbutiements. Je crois bien que c'est l'image de la laine bouclée en écheveaux qui a été la plus forte.


Une laine japonaise : Noro (The world of nature), Silk Garden (elle existe toujours), 45% soie, 45% kid mohair et 10% lamb's wool. Une laine magnifique : elle est douce, chaude et lumineuse. Je l'ai tricotée avec des aiguilles 3,5.



Que faire avec ce fil superbe ? Pourquoi n'aimais-je pas mon pull ? J'avais utilisé divers points qui écrasaient la qualité et la teinture du fil. J'ai donc opté pour la sobriété : du point jersey endroit tout simplement . Et à court d'idée, j'ai feuilleté les collections de Danièle Dietrich et là, j'ai trouvé ! Un cardigan (Sandra) dont la laine rappelait la mienne. Je n'ai pas reproduit le modèle, mais j'ai gardé l'idée d'un gilet tricoté d'une pièce, latéralement, en commençant par une manche et en terminant par l'autre. Bien sûr, l'ouvrage en cours semblait n'avoir ni queue, ni tête !


Mais une fois terminé et repassé...


Il manque encore quelques finitions : un bord côtes pour l'encolure et le bas du gilet, deux pattes de boutonnage pour l'ouverture.

La patte pour les boutons est tricotée en jersey endroit en double épaisseur avec un rang de jersey envers pour le bord.

L'autre patte est tricotée aux points de godrons entre lesquels se dissimulent deux boutonnières.









Commentaires

  1. Très jolies, ces rayures dans "l'autre sens", ça rend justice à cette belle laine. Bravo! On est plus satisfait quand on reprend l'ouvrage, même si j'admets, je déteste ça (en couture ou en tricot)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Flo ! J'espère que l'ouvrage fera usage cette fois-ci.
      Un nouveau Frjokorn est en chantier... et bien d'autres cousettes et gourmandises : je prépare Noël ;-) Un moyen de faire passer ce maudit confinement.
      Des bises et du courage pour toi !

      Supprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Des carrés, des carrés et encore des carrés... c'était l'an passé !

Nouvelle série #1