Articles

Affichage des articles du 2021

Des carrés, des carrés et encore des carrés... c'était l'an passé !

Image
Métissage de techniques : tricot, crochet, couture, pour un plaid, fruit de trois confinements !!! Un travail de fourmi, un travail qui progresse doucement, mais sûrement... comme le Boléro de Ravel ! Un peu fantasque aussi, la fourmi ! La couleur des fils a primé sur l'épaisseur, autant dire que certains carrés se sont transformés en rectangles. Mais les bordures en mailles serrées ont fini par ajuster ces figures géométriques, par arrondir les angles ! ;-) Le plaid est de circonstance avec ce retour du froid !

Prendre le large #4

Image
  Fonds marins sur la poche frontale Je me suis inspirée d'une création de Hélène Le Berre (MCL n°120, mai-juin 2017) Toujours dans la même veine : un patchwork de petites pièces constitue la grande pièce du dos. Petite pause avant de jeter les restes, je trouverai peut-être encore le moyen d'exploiter le filon... trousse, pochette, etc.

Prendre le large # 3

Image
Dans les marais salants de Guérande, un soir d'été 2018. Quand le soleil fait miroiter le sel dans les oeillets. Un spectacle féérique. J'ai redécouvert ces photos, dernièrement... une envie de les faire revivre, une envie de les associer à une réalisation textile... en voile recyclée, par exemple ;-) Mon stock de voile s'est réduit comme une peau de chagrin ! Les restes sont parfois tachés (encore de petits cadeaux de l'Amoco Cadiz sur le rivage breton dans les années 80) ; ce sont ces reflets dorés qui m'ont donné l'idée de masquer les taches par des coups de pinceaux dorés. Je cherchais une idée pour utiliser le transparent des voiles ( bien conservé et résistant) ; il a servi de protection à la peinture et aux coquillages. Bien sûr, il n'était plus possible de couper de grosses pièces ; j'ai reconstitué la grosse  pièce du dos par un patchwork de petites... un peu à l'image de la structure du marais salin. Pour la poche de devant, une empreinte d

Ravaudage décoratif

Image
  A la manière  écossaise  Toutes les chaussettes tricotées l'an passé ont fait très bon usage, toutes sauf une paire. J'avais créé mon propre motif jacquard et utilisé des restes de laine dont de l'alpaga en me disant que les chaussettes seraient bien douces. Ce fut une très mauvaise idée, surtout pour le talon qui très vite se mit à pelucher pour finir troué. Quelle déception ! Un premier essai de raccommodage qui ne me satisfit pas particulièrement. J'en étais restée au stade de retricoter les chaussettes à partir des talons, avec du fil à chaussettes cette fois-ci quand je découvris le blog de  Flora Collingwood-Norris . Quel émerveillement ! Un émerveillement... puis une envie d'essayer et l'occasion de se réconcilier avec le raccommodage. A défaut de fil à repriser en lambswool, j'ai utilisé du fil à chaussette assez fin. Meilleur résultat pour la deuxième reprise ; il me reste une marge de progression ;  il me semble que la nature du fil n'est pas