Jolies trouvailles

 



Dans une malle restée close pendant vingt ans... une malle pleine de tissus, de souvenirs ! J'y ai découvert quelques pépites comme du chintz à carreaux (difficile à trouver en ce moment) et surtout, une nappe en lin : une nappe au motif champêtre, à broder en rouge et à border d'une dentelle rouge également. Ce type d'ouvrage était très en vogue en Alsace dans les années 80. Très couteux aussi : le lin est d'excellente qualité, très lourd ; j'ai retrouvé le prix agrafé au dos (cent-cinquante nouveaux francs) et le nom de ma maman. Je pense qu'elle avait commencé à la broder en rouge, j'ai ensuite repris le flambeau en y ajoutant de la couleur. Et l'agréable surprise : j'étais quasiment arrivée au bout, il ne restait plus qu'à broder les épis de blé. Ce fut chose faite, rapidement, et avec beaucoup d'émotion !


Et puis tant qu'à poursuivre le détournement, je n'ai pas bordé la nappe d'une dentelle, mais d'un large biais en madras aux tons qui rappellent les couleurs de la broderie.
Points de broderie : point de tige, passé plat et point de noeud.














Autre pépite dans la malle : un napperon tricoté en coton , couleur vert bambou. Cela faisait un moment que je cherchais ces napperons, malheureusement, je n'en ai retrouvé qu'un seul ; j'ai dû me débarrasser des autres. Quelle idée stupide ! Celui-ci est assez grand, suffisamment grand pour réveiller le rideau de mon atelier.


Le tricot d'art m'impressionne toujours ; je serais incapable de créer un objet pareil. Il ne correspond pas non plus à ma déco intérieure, mais détourné sur mon rideau... j'aime bien !







Une dernière trouvaille qui n'était pas dans la malle mais dans une boîte. Une petite nappe en lin que j'avais customisée, il n'y a pas si longtemps. Je l'avais rangée parce que le jour échelle sur le pourtour était déchiré. Je l'ai remplacé par un volant plissé. Voilà une petite nappe pour l'heure du thé.







Joyeuses Pâques !



Commentaires

  1. de belles choses pleines de souvenirs, joliment mises en valeur, tu embellis ton quotidien, j'adore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Flo !
      J'ai le sentiment d'avoir procédé à un tri drastique et pourtant j'ai gardé encore beaucoup de tissus que j'ai lavés, repassés et restockés !!!! une histoire sans fin !
      J'ai bien pensé à toi hier soir en regardant un documentaire sur la Drome, quelle belle contrée tu as à proximité de chez toi ; les dernières images concernaient le palais du Facteur Cheval... comme j'ai adoré cet endroit !
      Bises pascales :)


      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aux couleurs du mois de mai alsacien

La forêt en bouteilles

Laine des prés-salés