Pourpre

 comme la misère



comme les quetsches d'Alsace



comme la marmelade




comme la bruyère 

et comme ce fil soie, mohair et lamb's wool


Un magnifique fil que je n'avais pas su mettre en valeur ! Je n'ai quasiment jamais porté le pull. J'ai donc tout détricoté et lavé la laine. Il ne reste plus qu'à rembobiner le tout et surtout à choisir un modèle digne de ce splendide matériau.


Commentaires

  1. la laine est en effet magnifique, mais je craque aussi pour les superbes étiquettes à confitures!!! Belles couleurs, encore, toujours ton oeil parfait :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Flo !
      Je fais toujours mes propres étiquettes, il n'y en a pas deux identiques et elles sont très faciles à décoller.
      La laine a beaucoup de tenue, elle est très chaude, mais je n'ai toujours aucune idée de modèle !!!
      Je suis aussi à la recherche de Misère pourpre ( Tradescantia), cette plante tellement commune sur les rebords de fenêtre de mon enfance... mais je vais trouver.
      Bises

      Supprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Nouvelle série #1

Des carrés, des carrés et encore des carrés... c'était l'an passé !