Encore un détournement !

Cette fois-ci, le vêtement de travail est un "fisher's smock", une vareuse de pêcheur anglais ; elle est un peu différente de celle des pêcheurs bretons... au niveau du col, des poches... mais elle s'enlève de la même manière : on l'empoigne à la nuque et on tire !

En voici une version pour touriste (donc déjà détournée) que j'ai rapportée dans mes bagages dans les années 80' :


Je m'en suis inspirée pour mon premier essai dans un coton  d'ameublement :



Et après cela ... il n'y a plus eu aucune retenue dans le détournement... Je les ai réalisées dans des tissus plus fins... j'ai raccourci les manches... je les ai coupées plus près du corps...



Dans du wax, manches trois-quarts



L'inconvénient du wax, c'est qu'il perd son brillant au fil des lavages ; j'ai essayé le batik qui semble mieux résister.

Pour rehausser ce batik moucheté, un coton rouge pour les parmentures des manches (que l'on peut donc retourner), pour les poches et un petit biais au col.


  Toujours en batik, mais la poche en lin a changé de forme



ET ENCORE en batik, la variante : des poches superposées




Celle-ci est tout simplement en coton



Une version plus 'artiste' pour une pro des beaux-arts


Defi'13

Pour conclure, une petite image... et si, pour fêter ma première participation au défi treize, on gardait le thème du bleu ? ...oui, mais lequel ? ciel ? marine ? turquoise ?... eh bien ce sera bleu Majorelle ! Il est irrésistible !


Illustration musicale : Fairuz, Le Beirut, Legend

Commentaires

  1. L'artiste et la jeune semi-béninoise attendent avec impatience la suite des "aventures-coutures"!

    RépondreSupprimer
  2. Merci à toutes les deux !!
    Et prochainement ... le souvenir d'une séance à quatre mains ....

    RépondreSupprimer
  3. la soeur de l'artiste et la tante de la semi-béninoise semi- rillette attende aussi et trouve cela superbe, bravo!

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup ! Les commentaires sont rares... ce qui n'arrange pas ma nature hésitante ! En voici un qui m'encourage à poursuivre ...
    Tu as dû reconnaître certains décors...

    RépondreSupprimer
  5. soeur de l'artiste, le wax doit sa brillance à l'amidon qui disparaît au cours des lavages, si on ré-amidonne peut-être la brillance revient.

    RépondreSupprimer
  6. Oui, mais plus ou moins selon la qualité du wax. Mais cela n'est pas trop grave, j'aime tout de même le wax et il y en a de très beaux !!!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Nouvelle série #1

Des carrés, des carrés et encore des carrés... c'était l'an passé !