Peau neuve pour un repose-pieds

 


C'était 

un cadeau auquel je tenais beaucoup,

 un cadeau fait maison :

une tapisserie sur un coussin.

La grenouille, un clin d'oeil britannique à une Française.


Le velours du dessous était défraîchi , la cordelette du pourtour  incolore et surtout, des plumes persistaient à traverser les différentes enveloppes du coussin. Aucune envie de déménager ces plumes !!! J'ai donc pris mon courage à deux mains pour découdre le coussin et sauver le canevas. Mais là, mauvaise surprise : une fois libéré, le canevas n'avait plus la forme d'un carré mais d'un losange ! Alors j'ai tenté le tout pour le tout : un passage en machine (programme lainage) pour dépoussiérer et raviver les couleurs et un blocage comme pour un pull.
Bien sûr, les dimensions de l'ouvrage ne correspondaient pas parfaitement à celles du repose-pieds. C'est la lecture de La brodeuse de Winchester de Tracy Chevalier, qui m'a donné l'idée et l'envie d'agrandir l'ouvrage par des bordures. Les frises sont multicolores (aux couleurs de mon stock de fils) et complètement fantaisistes pour rehausser la broderie centrale.











Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une branche de chatons