J'ai osé couper dans cette soie !

pour le dernier défi
des Piqueuses de Jases

 

Un cadeau de l'Anonyme, partie en Chine.
De la soie emballée dans une magnifique pochette.


Cela fait trois ans que je déplie et replie ce tissu...
Le thème du défi a été l'occasion de passer à l'acte !

La cousette dont vous avez toujours rêvé sans jamais oser vous lancer ! 
(Oser travailler un tissu, un patron, un modèle)


Eh bien, nous y voilà !
Du chintz gris est venu en renfort pour les parmentures de l'ourlet et de l'encolure 
d'une tunique longue croisée.
Un tissu léger et bien délicat : pas question de boutonnières !
Une broche en guise de fermeture.




 














Ma tunique sylvestre portée










Pour découvrir
les rêves
des autres Piqueuses
c'est
ICI 

Les Piqueuses de Jases








Commentaires

  1. Belle fluidité, essai transformé ! Peut-être faudra-t-il attendre le printemps pour l'étrenner ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Une tunique à porter pour les fêtes :-)

      Supprimer
  2. Une bien jolie tunique dans une matière si noble que je comprends bien que tu aies tourné autour si longtemps! Beau défi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Thé Citron !
      En effet, j'ai longtemps tergiversé et la réalisation m'a laissée perplexe...

      Supprimer
  3. quel tissu
    tu as bien fait d'oser et le modèle va particulièrement bien avec le tissu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Piquepique !
      Un tissu qui n'était pas très facile à travailler ; en revanche, il est agréable à porter
      Un patron de FAIT MAIN qui comportait des manches très courtes que je n'ai pas ajoutées, à tort ou à raison ?!
      Bon, ce n'est pas le coup de foudre...

      Supprimer
  4. Toujours prête pour un défi! tu seras belle pour les fêtes, et puis tu pourras la porter l'été prochain, toute légère!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, pas convaincue par le résultat... même si le travail est propre
      Les loupés, ça arrive !

      Supprimer
  5. L'Anonyme admire le résultat !...Bravo! Tandis que vous cousiez la soie, chère couturière, je faisais mon dernier bal à la Réserve des livres rares, et j'ose croire qu'un almanach brodé de fils d'or vous aurait donné des idées, ou plus contemporain un certain "Retour au pays natal" illustré par Buren...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire !
      Une réalisation qui n'est pas à la hauteur du tissu !
      Quelle frustration, d'autant plus que j'ai attendu, attendu...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Drôles d'oiseaux

Au fond d'un petit jardin parisien

Duo