Mon deuxième lopi






Mon premier, c'était il y a très longtemps, j'étais encore étudiante... c'était l'époque de 100 Idées, d'une créativité débridée... et aussi du retour à des choses simples comme tricoter un gros pull en laine naturelle. Le bonheur était au bout des doigts !  
J'avais tricoté un lopi traditionnel, de bas en haut, en laines naturelles sans aucune teinture : de l'écru, du marron clair et foncé aux couleurs des toisons des moutons d'Islande.
Le pull lopi est donc islandais, il est tricoté avec des fibres de laine non filées et se caractérise par son encolure circulaire en jacquard.



Et puis ma vie très active a fait passer ce type de réalisation aux oubliettes. Ce n'est que récemment que j'ai redécouvert le lopi grâce au blog d'Hélène Magnusson : https://tricoteuse-islande.fr
J'ai été conquise par les couleurs chatoyantes de ses laines, par ses modèles... et j'ai craqué devant le cardigan Frjokorn.

Des fils 100% laine vierge qui ne sont pas filés, autant dire qu'ils sont à manipuler avec délicatesse !




Plötulopi de Istex, un fil mèche non filé,
associé à Love story Einband , laine d'agneau, fil dentelle doux et très fin, un brin.


Et deux Léttlopi rose, un fil mèche torsadé moyen.
















Le cardigan se tricote du haut vers le bas : on commence par l'empiècement en jacquard, des mailles sont laissées en attente pour les manches pendant la réalisation du corps, elles sont ensuite tricotées l'une après l'autre comme des chaussettes. Pour le cardigan, des mailles steek sont introduites au milieu du devant, une technique découverte également grâce à Hélène Magnusson et que j'avais utilisée pour la première fois ICI.
Les explications pour réaliser le modèle sont claires et fiables, il faut juste prendre le temps de se familiariser avec le système de notation qui est tout à fait cohérent.




Une réalisation sans problème, sauf à la fin ! (classique !)
Le point zigzag à la machine a un peu distendu le tricot, le résultat n'était pas terrible !!!


J'ai recouvert d'un biais en jersey la couture à l'envers ; un trésor de fond de tiroir qui convient parfaitement ici.

















Mes modifications :
J'ai crocheté en mailles serrées la pattes pour les boutons et tricoté en côtes 1/3 la patte de boutonnage.
J'ai rallongé les bords côtes aux manches et au bas du tricot.
Le cardigan devait être évasé, je l'ai tricoté droit.










Un tricot chaud et léger.
A refaire !
La commande de laines pour le prochain vient d'être passée ;-)

@ Flo
Merci beaucoup.
Le tricot n'est pas si technique que cela, il suffit de suivre le patron... encore faut-il comprendre les explications et là, j'ai eu une bonne suée : je ne comprenais pas son système de parenthèsage et d'astérisques. Une fois ce cap franchi, je me suis laissée guider. Je rêve devant ses châles : ce sera un autre défi ;-)
Les roses trémières... sera-t-elle noire ou rose ? Ici, les noires boudent mon jardin et ce n'est pas faute d'avoir essayé, quelle frustration ! Oui, c'est sympa d'avoir dans son jardin des végétaux souvenirs ; ainsi, notre vigne est familiale et alsacienne, mais le climat normand lui convient moyennement.
Profite bien de ce déconfinement, avec précaution :)

Commentaires

  1. C'est superbe, bravo! et quelle technique!
    Petite pensée ces jours-ci vers toi, une graine de rose trémière qui végétait sur mon balcon a trouvé une belle place dans la maison de mon amoureux, où elle s'épanouit et va bientôt fleurir... Hihi, juste le temps qui lui aura fallu pour trouver sa place, comme moi, quelque part :) Des bises

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Nouvelle série #1