Au fond d'un petit jardin parisien



pendant que bébé dort,
bercé par le caquètement des poules,
le bruissement des feuilles
et le bourdonnement de la machine à coudre,
une robe se bâtit...

















Une robe trapèze, années "sixties", un pan avant asymétrique, portefeuille
Une popeline géométrique, presqu'un pied de poule multicolore
Un coton vert canard pour la parementure du buste
Un modèle (116 A et B) de BURDA, juillet 2017, je me suis un peu pris la tête avec les explications !
























La robe n'est pas repassée... il faisait beaucoup trop chaud ! Bon point pour le tissu qui a de la tenue !


































Commentaires

  1. ça y est, j'ai dutronc dans la tête... de bon matin, c'est très doux, merci ;) et très jolie robe, parfaite pour les grosses chaleurs. Je comprends la prise de tête burda, c'est pas toujours bien clair... Ton été se déroule en douceur avec la petite demoiselle?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi, je l'ai eu dès que j'ai affiché l'image du jardin sur l'écran ! Une ambiance tellement inhabituelle pour moi... il faut y ajouter les ébats aquatiques et les rires des enfants des jardins mitoyens, ponctués des vrombrissements des bus et des voitures dans la rue sans parler du RER... étrange pour moi :)
      Oui prise de tête, mais je suis un peu fautive, j'ai besoin de lever le pied, un petit peu.

      Supprimer
  2. ambiance estivale, petits petons dodus, une robe parfaite sur la destinataire, du courage pour coudre avec la chaleur, challenge réussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Véro !
      Je vais tenter la troisième robe... ton idée a fait son chemin : j'ai trouvé du chintz blanc, et c'est pas mal, tu avais raison, je vais essayer d'abord sur une robe courte... Je penserai à toi ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Un tricot iodé

Encore une chemise Cliff

Des capucines