Un été de rayures : dernier épisode ( 10 )



Grand chistera
en nocturne



Face à l'immense fronton
en ouverture
match de minimes 
avant les champions de Bidart

 

Le grand chistera : un prolongement de la main

Puissance
Rapidité
Précision
Adresse
Plasticité du geste
      Un véritable ballet !





Variété et diversité des coups
Un spectacle plaisant
sans aucune agressivité 
;-)






A défaut de chanteur de point :


AL JARREAU
Spain          This time
           Moonlighting          Moonlighting Soundtrack
After All            High Crime

Fin des rayures... mais l'été continue  !       ;-)


Commentaires

  1. Hello!
    Ah ton été de rayures, splendide! Tu as un oeil, mais un oeil!!! tout rayé! ;)
    Oeil de photographe bien sûr, et des objectifs qui ne le sont pas... rayés, ouf!
    Venons de rentrer de notre périple grec tout bleu, et des choses à faire at home!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, tant que le disque n'est pas rayé, tout va bien... ;-)
      Complètement conquise par cette région diamétralement opposée à l'Alsace, d'un point de vue géographique ; mais avec beaucoup de points communs, dont une très forte identité culturelle...
      Un coup de foudre à suivre... ;-)
      Je faisais de l'ordre sur mon site quand ton commentaire est tombé... je prends mon téléphone, ce sera plus simple...

      Supprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Nouvelle série #1

Des carrés, des carrés et encore des carrés... c'était l'an passé !