Une grosse bévue !?




Une nouvelle robe pour son vestiaire,
une robe pour une plage,
pour une guinguette,
pour une boîte de jazz,
pour des vacances !

Eh non ! Ce n'est pas un lampion !


Après une première toile, je me suis lancée dans la confection de la robe de mariée courte en chintz blanc. J'ai utilisé une craie beige clair pour marquer les pièces... CATASTROPHE ! Impossible d'effacer les marques de craie visibles par transparence ! J'ai frotté à sec, j'ai savonné et pour finir, j'ai passé la robe en machine par dépit ! Aucun résultat ! Je vais donc recommencer et marquer les pièces aux épingles... Si vous avez d'autres idées, je suis preneuse  ;-)
Je me suis donc retrouvée avec un début de robe dont la fermeture était parfaitement posée. Pour me remonter le moral, j'ai transformé ce gâchis : quelques coups de ciseaux pour former une nouvelle encolure,  un appliqué, des biais et un col taillés dans les chutes de mon tissu graphique. Et voilà  :)
Les petites traces de craie finiront par disparaître avec les lavages.



Vous reconnaissez l'encolure  ;-)



J'ai volontairement laissé déborder le biais à l'encolure, aux emmanchures et à l'ourlet.















Commentaires

  1. Un sauvetage superbement réussi … une mutation qui semble ravir la destinataire ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Etrange... Klod n'est pas l'auteur de ce commentaire, vraisemblablement !
      Un sauvetage très rapide qui m'a consolée ;-)

      Supprimer
  2. J'adore ça dans la couture : l'erreur qui finit en réussite! parce que cette robette légère, évidemment plus "de jour" que la robe de mariée prévue, est très jolie, et parfaite pour la chaleur de l'été. Bravo à toi! et merci pour le souvenir (j'ai tellement adoré Jonasz à l'époque de "Lune"...). Bises
    PS : et alors, ces robes de mariée? Courage!!! (et toi, tu te fais quoi, pour la grande occasion???)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Flo !
      Eh oui Jonasz, une autre époque ! Et je l'écoute toujours avec autant de plaisir :)
      En ce qui concerne les robes de mariée, le plus difficile est fait, à savoir le corsage en dentelle ; le jupon est également ajusté. Mais je vais faire une pause à Marseille pour l'instant, j'ai besoin de souffler. Je terminerai à mon retour.
      J'espère que tes vacances se passent bien. Bises

      Supprimer
  3. ah ah de nouveau sur Mars...eille! tu as bien raison de venir souffler vers chez moi...on a tout de même un peu souffert de la canicule ouf partie!
    ma maman couturière utilisait le savon de Marseille<3 sec pour effacer les tâches, pour la craie il y a bien le savon au fiel de boeuf, moins connu que le savon noir, mais efficace en mouillant le tissu et le savon...allez zou la bugade marseillaise! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :D)))) Eh oui ! Et que la vie marseillaise est douce !!! Mais une MAC attendait ma surjet qui s'était glissée dans mes bagages ;-) Bientôt une nouvelle robe à montrer !
      Merci beaucoup Co pour tes bons conseils; ils seront testés, puis affichés dans mon atelier à mon retour :)

      Supprimer
  4. Coucou, j'ai complètement déconnecté pendant les vacances à l'océan... je retrouve plein de cousettes chez toi, toujours autant d'inventivité, une très jolie robe blanche à l'encolure superbe, pour marquer j'utilise un feutre pilot à friction qui s'efface au repassage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison ! J'atteinds tout doucement la saturation...
      Ma fille vient de m' offrir un feutre effaçable à la chaleur, justement, mais il est blanc !! Et le tien ?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Douceur du gris

Accessoire

Empreintes