Edition spéciale pour la ville rouge

Une robe
pour s'y promener,
pour y travailler, 
pour des températures automnales...
































Lin et tissu japonais
Manches courtes
Deux fentes au dos
Encolure ajourée
Contrainte technique : comme ma surjeteuse est en réparation et que ce lin s'effiloche très facilement, j'ai appliqué un biais sur toutes les coutures... la robe est presque réversible !




















Commentaires

  1. Superbe !! C'est encore du tissus de ta nouvelle boutique au Havre?(pour le japonais)
    Klod

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Klod !
      Oui, c'est toujours le même japonais, c'est le tissu que j'ai utilisé pour le col de ta blouse, je l'avais choisi avec Najat pour sa robe.
      Je suis retournée dans cette jolie petite boutique et j'ai encore craqué...
      Bises

      Supprimer
  2. Une nouvelle très belle association de tissu, et chouettes, les ouvertures du col... C'est toi, le dessin? (toi, qui l'as fait?), une belle façon de poser tes idées!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooh ! le lapsus !! Excuse-moi FLO ! ;-)

      Supprimer
    2. hihi, grâce à toi, je suis tombée dans le "flow" (le magazine, j'aime bien)... j'avais pensé en effet au col "datura", je n'ai pas testé les triangles, pas tout à fait sûre que ça me plaise... mais sur une version pas pour moi, peut-être... Difficile de faire les essayages à distance!!!

      Supprimer
    3. Je crois que les triangles sont plus faciles à réaliser que les rectangles : j'ai eu du mal à éliminer les petits plis à certains coins.
      Enfin, le découpage de l'encolure, la dorure du tissu japonais et le vieux rose du lin me semblaient assez bien traduire l'esprit des lieux.
      Bonne semaine à toi

      Supprimer
    4. Merci Flow !
Oui, le dessin, c'est moi ; mais je ne sais pas dessiner ; j'ai quelques modèles inspirés des croquis de la styliste Zandra Rhodes ; je les habille ensuite selon l'humeur, un peu comme le jeu des poupées de carton.
Les essayages ont été faits avec l'une de mes robes avant le retour de la destinataire chez elle ; j'ai imaginé les déambulations de la robe dans la médina, d'où les petits montages photos (sans prétention) ; j'avais choisi cette teinte de lin en harmonie avec la couleur des murs de la ville, un choix confirmé par Najat.
Pour l'encolure, c'est tout simplement la technique de la Datura (que tu as déjà réalisée) mais avec d'autres formes.
Bon dimanche, bises

      Supprimer
  3. superbe, l'endroit, l'envers, les découpes, le mariage des tissus, un raffinement et tes dessins j'adore... bravo, j'espère que la rentrée fut bonne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciii Piquepique !
      La robe sera transmise à la fin du mois et pourra encore être portée en octobre... cela me laisse songeuse, pas toi ?
      Une reprise enthousiaste, dans la bonne humeur, mais quelle fournaise ! ;-)

      Supprimer
  4. des couleurs chaudes, comme on les aime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Annabelle !
      Oui, ce tissu japonais est très chatoyant et rehausse bien le lin ; in situ, cela ne devrait pas être mal :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tarlatane blanche pour des noces # 1

Epaules dénudées

C'est l'été !