Du bleu qui scintille





Quelques fils d'argent
dans un tweed bleu gris,
pour la veste Chloé
de la Maison Victor
(Automne 2014, pp 8-17)
A porter à l'intérieur en hiver, en extérieur à la mi-saison. 


Manches raglan et trois-quarts,
Deux poches dans les coutures latérales.
Je m'habitue tout doucement aux patrons Victor... Néanmoins, je ne partage pas tout à fait la procédure conseillée ; je pense qu'il est préférable de surjeter les pièces avant de les assembler ; d'autant plus que je ne suis vraiment pas une virtuose des arrondis à la surjeteuse, encore moins des angles !!! Pour certaines coutures, je suis donc passée au point zigzag à la MAC.

La poche
En chintz gris
Cette poche qui pendait sous la veste, ne me plaisait pas du tout ! Je l'ai partiellement fixée au devant par un petit arrondi
J'ai également essayé de rattraper sa finition en emprisonnant un galon argenté dans le point zigzag.










Le chintz a été utilisé également pour les parmentures des manches, de l'ourlet et la bordure des parmentures du col et des devants. Le tissu s'effiloche très très facilement !!!




Une veste pour la boîte à cadeaux... mais je l'enfile pour vous la présenter portée.










Commentaires

  1. jolie version toute personnalisée avec de vraies belles finitions sur ce beau tissu
    ta hotte est bien garnie!!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Coussins de plage

Tarlatane blanche pour des noces # 1

Epaules dénudées